Vous êtes ici:   Le Musée  >  Exposition permanente

Una relation difficile. De la coexistence à la marginalisation

La radicalisation des mentalités, les changements politiques et sociaux et les situations de crise expliquent pourquoi la cohabitation pacifique soit tournée dans une situation de violence extrême. À partir du XIVè siècle les communautés juives sont souvent attaquées, marginalisées et accusées de commettre différents crimes et sacrilèges. À la fin du XV siècle, l'édit de conversion des juifs fait que de nombreuses familles partent en exil.

Pièces importantes

Document d'obligation d'utiliser rouelle

1394, Majorque. Reproduction (originale aux Archives du Royaume de Majorque).
L'enracinement des relations entre les deux communautés, et les premiers signes de violence verbale, physique et légale, ont augmenté au cours du XIVè siècle. À la fin de ce siècle, la marginalisation de la population juive devient évidente à travers des ordres répressifs comme celui de porter un signe circulaire (rouelle cousue sur les vêtements), chaque fois qu'ils sortent du quartier juif. Celui du Royaume de Mallorca devait avoir deux couleurs: «la meytat vermella e l'altra meytat groga» (la moitié rouge et l'autre jaune).

 

Liber de Confutatione Hebraicae Sectae

Rome, 1500. De nombreuses disputes (controverses religieuses) qui ont eu lieu entre juifs et chrétiens au Moyen-âge et en Europe, différents textes ont été dérivés, qui tentaient de réfuter les postulats du judaïsme avec l'usage de leurs propres caractères. Ainsi, cet exemplaire édité à Rome en 1500, présente une réfutation de la pensée de certaines grandes personnalités juives médiévales, comme Maimonide (Mosse Cordovensis) et Nahmanide (Mosse Gerundensis).

 

Edit d'expulsion, 1492

Manuel d'Accords, 20 avril 1492. Reproduction (original aux Archives Municipales de Gérone).
Le 20 avril 1492, les Tribunaux de Gérone ont reçu une notification de l'ordre du roi qui demandait à ce qu'avant le 31 juillet, tous les hommes et femmes juifs et juives qui ne voulaient pas se convertir, abandonnent la ville pour ne plus jamais y revenir. Cet édit, copié dans le Manuel d'Accords de la Mairie, met fin à près de six siècles d'histoire partagée et fructifère.

 
Patronat Call de GironaAjuntament de Girona

© 2017 Patronat Call de Girona  |  Contact  |  Accessibilité